CHOISIR

un monofil, un pilotable, une voile de traction


Il faut discerner plusieurs familles de cerfs-volants :

- Les cerfs-volants statiques, monofils, qui sont des appareils traditionnels conçus pour voler en fonction de la force du vent (cerfs-volants plats, cellulaires souples ou rigides, à voilure variable, ect...). Ils constituent d'excellents cerfs-volants d'initiation à l'aérologie, de loisir, et restent de fabuleux supports de création.

- Les cerfs-volants de sport, pilotables, permettent d'effectuer des figures acrobatiques.

- Les voiles de traction, pour les amateurs de sensations physiques.

Le choix d'un cerf-volant est avant tout dicté par la connaissance de votre propre sensibilité,
de vos capacités personnelles, du lieu où vous allez le faire évoluer. Vous êtes donc le seul
à décider du type de votre futur cerf-volant... Et nous sommes là pour vous aider !

En respectant les règles élémentaires de sécurité et en veillant à ne pas transformer cette activité en nuisance, vous deviendrez ami et complice d'Eole, en harmonie avec la nature...
Tout en prenant beaucoup de plaisir... Bon vent !


Comment choisir un cerf-volant monofil

Pour les plus jeunes:
Les cerfs-volants " monofil " proposés sur le marché " enfants ", sont nombreux et de qualité diverses. Votre choix sera avant tout guidé par l'âge de l'enfant, sa taille et son niveau de pratique. 

Nos modèles sont en nylon ou polyester avec des armatures en fibre de verre; pratiquement incassables, ces appareils sont parfaitement adaptés pour l'usage qu'en font les jeunes débutants. Les cerfs-volants sans armature sont également très bien adaptés; de petite taille, ils ne sont pas dangereux en cas de chute et ils se transportent facilement.

Les poignées sont fournies avec le cerf-volant. Elles sont montées avec du fil polyester dont la résistance à la rupture ne doit pas être inférieure à 20 Kg. Attention ! Du fait du bobinage industriel, ce fil n'est pas toujours fixé à la poignée.

Pour les grands:
Il existe maintenant une large gamme de cerfs-volants pour adultes, à des prix abordables. Les appareils sont constitués de voilures en toile de spinnaker et d'armatures en fibre de synthèse (verre – carbone) qui leur confèrent légèreté et solidité. Vérifiez la qualité des lignes fournies avec le cerf-volant; leur résistance doit être adaptée à l'envergure de ce dernier et correspondre aux conditions de vent de son utilisation ( généralement précisée sur la notice explicative ).


Comment choisir un cerf-volant de sport

Attention : les cerfs-volants pilotables ne sont pas conseillés
pour les enfants de moins de 7 ans.

Choisir un cerf-volant de sport... Rien de bien sorcier, il suffit de cerner le besoin :
un cerf-volant pour qui, pour voler où, pour quel budget ?

La multitude des modèles actuellement proposés sur le marché laisse souvent perplexe l'amateur qui souhaite simplement s'adonner à une activité de sport-loisir. D'autant que le jargon utilisé par les spécialistes contribue à compliquer ce qui est pourtant très simple : ici comme ailleurs, faire un choix judicieux est avant tout affaire de bon sens.

Un cerf-volant doit offrir un bon rapport qualité / prix compte tenu de l'utilisation que l'on souhaite en faire, c'est à dire être à un prix accessible pour un plaisir et une longévité aussi élevés que possible. S'il se doit d'être robuste, il faut aussi qu'il puisse voler dans une large gamme de vent. Le type de matériaux utilisés et les méthodes de fabrications influent également sur la qualité de l'appareil.

Armatures : Les armatures en tubes fibre de verre sont solides mais lourdes. Elles équipent en général des articles d'entrée de gamme qui conviennent bien aux débutants pratiquant par vent moyen à fort. Les armatures en jonc ( verre / carbone, carbone ) sont légères, solides mais souples; elles équipent maintenant beaucoup de cerfs-volants pour débutants dans un très bon rapport qualité / prix. Les armatures en tubes fibre de carbone permettent d'évoluer dans une plus grande gamme de vent; plus rigides, elles facilitent la réalisation de figures plus élaborées.

Voilures : Tous les cerfs-volants de qualité ont une voilure en toile de spinnaker, constitués de panneaux de différents coloris. La qualité de la coupe est un critère de choix : vérifiez que les pièces de la voilure sont bien taillées symétriquement et que leur droit-fil respecte le sens d'écoulement de l'air sur la voilure. Idéalement, le droit-fil du tissu doit être à la fois perpendiculaire aux bords d'attaque et aux bords de fuite afin d'éviter les déformations qui risquent à la longue d'apparaître dans ces parties sensibles. Contrôlez aussi la qualité et la régularité des coutures.

Dans tous les cas, assurez-vous que votre cerf-volant est vendu avec une notice explicative lisible. Contrôlez la qualité des fils et poignées fournies avec l'appareil : les lignes de pilotage doivent être en polyester (pour les entées de gamme) ou en polyéthylène, jamais en polyamide qui est trop élastique.

Vérifiez également la disponibilité des pièces de rechange.
Certains modèles sont équipés avec des armatures spécifiques (conique, diamètres aux normes anglo-saxonnes...); prévoyez la casse éventuelle !

On peut classer les cerfs-volants de sport selon l'expérience du pilote :
Cerfs-volants pour novices : très simple à utiliser, parfaits pour débuter
Cerfs-volants intermédiaires : simples à utiliser, permettant d'évoluer dans sa pratique
Cerfs-volants de compétition : conseillés pour les pilotes avertis et expérimentés


Comment choisir une voile de traction

La multitude des modèles actuellement proposés sur le marché laisse souvent perplexe l'amateur qui souhaite s'initier à cette activité sportive. 

La pratique nécessite avant tout une bonne condition physique, une appréciation juste des facteurs aérologiques et de sécurité.

Les voiles 2 lignes permettent d'effectuer des figures en éprouvant des sensations de traction, suivant les surfaces et les conditions de vent.

Les voiles 4 lignes sont plus adaptées pour utiliser la force de traction avec un buggy (char à cerf-volant) ou un mountain board (planche).

Dans les deux cas, pour les débutants il convient de choisir une surface polyvalente permettant de pratiquer dans une gamme de vent convenable (petite voile / vent fort - grande voile / vent faible). Une voile de moins de 3 m² est d'un bon rendement à partir d'un vent de 3,5 / 4 Beaufort (15 / 20 Km/h); une voile de 6 m² à partir d'un vent de 2 / 2,5 Beaufort (6 / 10 Km/h).Une surface de 4 m² est un bon compromis, pour débuter : 2,5 / 3 Beaufort (10 / 12 Km/h).

Le poids du pilote n'est pas un facteur de choix déterminant pour une surface de voile.
Suivant l'utilisation, on préfèrera un profil stable ou nerveux particulièrement si on évolue dans des vents faibles à moyens.

Pour des raisons de sécurité, une voile stable est conseillée aux débutants. Veillez à la qualité de fabrication des matériels (coutures, renforts, nature des brides, fixations...) et aux accessoires (ergonomie des poignées, qualité et résistance des lignes). Les différences de prix, dans les entrées de gamme se jouent sur ces éléments!

Pour votre choix, ne surestimez pas vos propres capacités; dans votre pratique, restez toujours vigilant quant aux préconisations de sécurité.